Magnétiseur à Chartres

Données supplémentaires sur le cancer et les émotions


  • Le Dr Kelly Turner a identifié 9 facteurs, dont 8 sont d'ordre psychologique, à l'origine des rémissions spontanées de cancers (provoquées par des changements profonds).
  • Des études d'après le Dr Julien Drouin : "La libération des émotions réprimées - comme la colère - dans le cancer du sein, double la survie des patientes".
  • De nombreux chercheurs ont évoqué le lien entre stress et cancer : Dr David Servan-Schreiber, la psychologue Yvane Wiart ("Stress et cancer : quand notre attachement nous joue des tours". De Boeck 2014), Dr Wilhelm Reich (psychiatre autrichien), Dr Rick Geerd Hamer, Dr Michel Moirot, ...
  • L'institut suisse des sciences noétiques (ISSNOE) a référencé plus de 3500 cas de rémissions spontanées de cancers de stade 4 (le plus élevé avant le stade terminal).
  • Une étude a montré que les traumatismes psychologiques survenus dans l'enfance provoquent les mêmes effets génotoxiques que la plupart des substances chimiques cancérigènes (Bergholz 2017, revue DNA Repair).
  • Le Dr Lipton (biologiste, voir le film de J.Y Billien) explique que les émotions modifient l'activité des gènes.
  • L'ocytocine inhibe la progression du cancer de l'ovaire in vitro et in vivo (Morita 2004) ..."Lors des rapports sexuels, l'ocytocine libérée a un effet protecteur par rapport au cancer du sein". Dr Frédéric Saldmann.
  • Des chercheurs concluent que chez les femmes isolées socialement, le profil d'expression génique pourrait contribuer à la croissance tumorale et à la survenue de métastases (Bower 2014). (répression émotionnelle liée à l'isolement social).
  • Le stress précoce (enfant) peut altérer la réponse immunitaire pour des stress futurs, réduisant les défenses antitumorales (études de rats/Seligman 1985).
  • "Les évènements stressants subis durant l'enfance laissent des traces puisqu'ils augmenteraient les risques de développer un cancer précoce ou de mourir avant l'âge de 50 ans. L'INSERM a analysé le parcours de vie de 17000 britanniques nés la même semaine en 1958. (femmes ont 50% de risques en plus de développer précocement un cancer, si au cours de l'enfance, elles ont connu au moins 2 "adversités" = stress chroniques, et 80% de risques en plus de mourir avant 50 ans, 57% pour les hommes ayant le même passif"/Michelle Kelly Irving. (Le Monde du 12/09/2016 :"Le stress chronique de l'enfance favorise le cancer").
  • Des chercheurs américains ont montré, chez des femmes d'origine asiatique souffrant d'un cancer du sein, que la sévérité des symptômes du stress post-traumatique était liée à la répression émotionnelle."
  • "La perte de contrôle sur le stresseur environnemental réduit la capacité d'élimination de la tumeur et diminue la survie chez le rat" (Visintainer 1982).

Articles similaires

Derniers articles

Atelier Découverte des Emotions "Les Freins à la Libération Emotionnelle""

Données supplémentaires sur le cancer et les émotions

Atelier "Corps et Thérapies" avec "Univers Emotions"

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.